Les nœuds de pouvoir ou les forces telluriques

Bellecour 1Dans mon roman de Fantasy urbaine, la magie est présente partout et revêt toutes les formes.

 Elle traverse et quadrille également la Terre à la manière d’un réseau maillé de pouvoir. Cette idée n’est pas nouvelle. De nombreuses civilisations ou peuplades à travers les siècles ont cru à ce principe. On pense d’ailleurs qu’ils ont laissé des traces de leurs croyances à la surface du monde.

Évacuons d’emblée la définition que nous en donne par exemple Wikipédia :

« La géobiologie est la croyance ésotérique et pseudoscientifique de l’ensemble des influences de l’environnement sur le vivant, et notamment des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d’eau souterrains, réseaux dit « géobiologiques », failles géologiques, etc. Étymologiquement, il s’agit d’une association de la racine géo (la terre) et biologie (l’étude de tout ce qui est vivant).

Elle se distingue nettement de son homonyme, la géobiologie scientifique, branche de la paléontologie liée à l’histoire naturelle. »

 J’ai repris à mon compte cette croyance. Dans Yzé et le palimpseste, les êtres dotés de magie sont capables de ressentir ces ondes telluriques qui circulent en sous-sol.

A la manière d’une toile d’araignée, les fils se rencontrent à divers endroits et forment ce que j’ai appelé un noeud de pouvoir. Un endroit de concentration ou l’énergie est si puissante que le sorcier, ou quel que soit le nom qu’on lui donne, peut utiliser pour voyager.

En se concentrant sur ce noeud, il devient apte à se connecter à tous les autres et à s’y rendre par sa simple volonté.

Pratique non ?

 Pour eux oui. Pour un écrivain un peu moins en revanche. Vous imaginez aisément le pouvoir d’une telle chose. Surtout le déséquilibre que cela crée pour ceux qui ne peuvent l’utiliser, et qui leur courent après…

 Il a fallu donc poser quelques contraintes et pourquoi pas quelques utilisations biaisées du processus. Mais ceci est une autre histoire, histoire que je vous laisserai découvrir dans Yzé et le palimpseste dès le mois de juin 2016.

 En attendant, voici l’un des noeuds de pouvoir utilisés dans la Saga. Il se trouve à Lyon et est matérialisé par la statue de Louix XIV place Bellecour.

Bellecour 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *