Le bon nombre de tomes en Fantasy

Le bon nombre de tomes en fantasyLa Fantasy c’est quand même le genre des sagas interminables. Que l’on se souvienne de Moorcock ou plus récemment de Robert Jordan ou George Martin.

 Pourtant, le standard, à une époque, a semblé être la trilogie. Comme si toute l’histoire en elle même trouvait dans ce format tripartite les trois actes chers à Aristote.

 De mon côté, je ne me suis pas posé la question dès la création. A mesure que l’histoire prenait forme dans ma tête, que les idées et les « points de passage » obligés de mes héros s’imposaient à moi, j’ai commencé à y songer.

 Pour ne rien vous cacher, j’ai ma petite idée. A l’heure où j’écris ces lignes, la nécessité était d’en écrire cinq tomes. Mais comme je me replonge dans les derniers réglages du plan du tome 2, je m’interroge. De nouvelles idées jaillissent et je me demande encore si tout cela tiendra dans ces cinq volumes.

 De toute façon, il y a les personnages. Ils vivent leur vie propre dans cette aventure et ils suivent un arc, une évolution. Aller trop vite serait bâcler les choses, trop lentement ferait perdre probablement du rythme et de sa saveur.

Et puis tout dépendra aussi de l’engouement ou non pour la saga. Même si je le sais, car j’en ressens l’envie, cette série devra se terminer.

 Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *